Vous voulez participer à ce prix
Envoyer votre CV

Histoire

Le Prix R.O.S.A. du Club Canova  est né en 2002 suite à une intuition de Mme Carlotta Gaudioso (médecin radiologue expert en pathologie du sein qui a une passion pour l’Economie et la Finance), habituée alors du Club Canova, club principalement basé sur l’économie et la finance, parmi les plus prestigieux à Rome, concu, organisé et présidé par M. Stefano Balsamo, managing director de la JPMorgan, il y a plus de 35 ans.

 

Etant toujours les conférenciers d’honneur des hommes, Carlotta lança une provocation au président du club, immédiatement acceptée : lui permettre de développer un projet dans le cercle du club, celui du Prix R.O.S.A.

 

Le prix vise à valoriser la femme dans tous les aspects, surtout celui du travail. La raison la plus importante d’avoir pensé à ce prix est celle de pouvoir bénéficier de la grande crédibilité du Club Canova, pour envoyer un message de véritable soutien à la femme qui travaille, afin de contribuer à la réalisation de cette égalité des droits et des chances qui n’existe encore trop souvent que sur le papier.

 

R.O.S.A. n’est pas seulement la couleur qui identifie le sexe féminin, mais c’est aussi l’acronyme de Resultats Obtenus Sans Aides, et c’est justement ce que l’on veut faire ressortir en récompensant la femme : avoir réussi avec ses propres forces à atteindre des objectifs prestigieux. Le prix est un prix du mérite, un honneur au mérite. Il veut être un message de forte incitation, surtout pour les générations futures, puisqu’il montre qu’avec application, honnêteté, travail acharné, en un mot “avec de la sueur”, on peut atteindre n’importe quel objectif.

 

Le prix est annuel, et ce n’est pas un hasard s’il s’effectue pendant le mois de mai (le mois des roses…), à Rome.

 

Le prix a un siège itinérant. Pour la remise des prix, on préfère choisir des palais et/ou des musées importants et anciens (Palais Barberini, Galerie Nationale d’Art Moderne, Temple de Pietra, Complexe Monumental de Saint-Esprit en Sassia, Palais Colonna….).

Pendant toute l’année a lieu une collecte des curriculum vitae (CV) et/ou des noms de femmes très compétentes grâce aux  associés et au“monde Canova”, aux quotidiens, à la télévision, au web et au bouche à oreille…

 

Le Comité Executif sélectionne, parmi un nombre toujours croissant de noms, une quinzaine de CV et invite les candidates à un déjeuner. A cette occasion, les candidates se présentent, en 3 minutes, aux Comités du Prix : Exécutif, d’Honneur et pour l’Egalité des Chances.

 

Les comités sélectionnent les finalistes, c’est-à-dire les candidates qui, grâce à leur CV d’une page,  seront évaluées par le jury du prix, pour déterminer la gagnante. En même temps est identifiée la femme qui a gagné le “Prix de la critique”, c’est celle qui a recu le plus de votes des Comités pendant leur présentation faite pendant le déjeuner.

 

Le prix consiste en une Rose d’Or, une broche précieuse qui peut également être un pendentif et qui est inspirée par la fleur qui est offerte tout particulièrement à une femme ; un bijou qui gratifie une femme méritante et digne. Deux feuilles en format de C, le logo du Club Canova, rendent le bijou encore plus unique. En plus de la rose d’or et du Prix de la critique, pendant la cérémonie de remise des prix sont délivrées des Plaques Spéciales, reconnaissances de femmes célèbres “hors compétition”, pas nécessairement R.O.S.A.

Le Président de la République, M. Giorgio Napolitano, à l’occasion de la Journée de la Femme, qui avait pour thème “Honneur au Mérite”, le 7 mars 2009, au Palais du Quirinale, a voulu remettre personnellement une reconnaissance institutionelle publique au Prix R.O.S.A. constituée d’une plaque “pour  l’effort de mettre en évidence l’excellence professionnelle des femmes”.